L'OSL vous présente l'ouverture de la Pie Voleuse de Rossini

Ouverture de la Pie Voleuse de Gioachino Rossini

L’Orchestre Symphonique de Lyon vous propose pour cette saison 2023-2024 de découvrir la célèbre ouverture de l’opéra comique La pie Voleuse de Rossini

Ninetta, jeune servante, doit se marier au fils de la famille qui l’emploie. Ce n’est pas du goût de la maîtresse de maison et lorsqu’une pie vole des couverts en argent, c’est elle qui est accusée…

La Pie Voleuse : découvrez l'histoire de Ninetta, jeune servante, qui doit se marier au fils de la famille qui l’emploie. Ce n’est pas du goût de la maîtresse de maison et lorsqu’une pie vole des couverts en argent, c’est elle qui est accusée…

La Pie Voleuse (La Gazza Ladra)

La Pie Voleuse (titre original : La gazza ladra) est un opéra italien en deux actes de Gioachino Rossini créé en 1817. Le livret de Giovanni Gherardini est une adaptation d’une pièce de théâtre contemporaine (1815) de Théodore Baudouin d’Aubigny et Louis-Charles Caigniez : La Pie voleuse, ou la Servante de Palaiseau. L’opéra raconte l’histoire de Ninetta, une servante accusée à tort de voler une cuillère en argent appartenant à son maître Fabrizio, alors que la coupable est en fait une pie. Ninetta est condamnée à mort, mais elle sera sauvée in extremis grâce à l’intervention de son père Fernando, un soldat déserteur, et à la capture de la pie voleuse.

L’ouverture de La Pie Voleuse est l’une des plus célèbres et des plus appréciées du répertoire rossinien. Elle commence par un solo de caisse claire qui évoque le roulement du tambour militaire, suivi par une introduction lente et solennelle qui annonce le drame à venir. Puis, le tempo s’accélère et la musique devient plus légère et plus vive, avec des thèmes mélodiques et rythmiques qui illustrent le caractère espiègle et malicieux de la pie. L’ouverture se termine par une brillante coda qui reprend le thème principal.

L'OSL vous présente l'ouverture de la Pie Voleuse de Rossini
L’OSL vous présente l’ouverture de la Pie Voleuse de Rossini

L’intrigue de l’opéra La Pie Voleuse

L’opéra « La Gazza Ladra » de Gioachino Rossini, créé en 1817, offre un mélange captivant de drame, d’intrigue et d’humour. 

L’intrigue se déroule dans une petite ville italienne du XVIIIe siècle, dans un contexte de guerres napoléoniennes, et suit les péripéties de Ninetta, une servante accusée à tort de vol. 

Ninetta, c’est notre héroïne malchanceuse, mise dans l’embarra par une pie (gazza en italien) intelligente qui adore les objets brillants. 

Pour aider son père, elle doit vendre une de ses cuillères en argent. Comble de malchance, la pie vole en même temps une cuillère en argent de ses maîtres.

Accusée à tort du vol, elle se retrouve face à un tribunal où règne l’injustice. Le juge, le maire et le chef de la police forment un trio comique, plus préoccupé par leur réputation que par la vérité.

Après plusieurs rebondissements, notre héroïne est condamnée à la peine capitale. Son père, soldat déserteur, se livre aux autorités avec l’espoir de sauver sa fille, malheureusement sans succès.

Dans l’acte final, tous les habitants de la ville sont venus assister à l’exécution de Ninetta, qui va alors interpréter l’air « Deh tu reggi in tal memento ». En fin de compte, l’opéra se conclut par la découverte de la vérité et la réhabilitation de Ninetta. La pie, bien que responsable du vol initial, s’échappe avec succès, laissant derrière elle une ville en émoi. Rossini laisse ainsi le public avec une fin joyeusement tumultueuse, soulignant peut-être que parfois, même dans l’injustice, l’humour et l’amour peuvent triompher.

L’analyse musicale de l’ouverture de la Pie Voleuse par Miguel, Tuba à l’Orchestre Symphonique de Lyon

L’ouverture de « La Gazza Ladra » est une œuvre musicale brillante et dynamique qui reflète le génie du compositeur dans la création d’atmosphères vivantes et exaltantes. Cette ouverture est l’une des plus célèbres de Rossini, reconnue pour son énergie contagieuse, son ingéniosité rythmique et son orchestration riche.

L’ouverture débute avec des roulements de tambours, rappelant le contexte historique et installant l’intrigue de l’œuvre. Cette introduction ludique contraste avec le drame qui se déroulera par la suite dans l’opéra.

Rossini utilise une orchestration vive et colorée pour donner vie à l’ouverture. Les cordes, les bois, les cuivres et les percussions sont habilement exploités pour créer des contrastes dynamiques et des effets sonores saisissants. Le compositeur joue avec les textures orchestrales, passant de mélodies légères et agiles à des moments plus majestueux et dramatiques.

Un élément frappant de l’ouverture est l’utilisation du crescendo, une technique chère à Rossini. Il commence souvent avec une intensité minimale pour construire progressivement l’énergie et l’excitation, conduisant à des sommets dynamiques spectaculaires. Ce crescendo caractéristique crée une tension croissante qui captive l’auditeur et prépare le terrain pour les événements à venir.

Les thèmes mélodiques de l’ouverture sont mémorables et captivants. Rossini excelle dans la création de lignes mélodiques accrocheuses qui restent ancrées dans l’esprit de l’auditeur. Ces mélodies, souvent véhiculées par différents pupitres de l’orchestre, contribuent à la richesse du tissu musical et renforcent l’impact émotionnel de l’œuvre.

L’ouverture de « La Gazza Ladra » fonctionne également comme une véritable introduction à l’intrigue de l’opéra. Elle évoque l’atmosphère de la petite ville, suggère le caractère comique de la situation (notamment avec le thème de la pie voleuse) et crée une anticipation pour les développements futurs. L’auditeur est transporté dans le monde de l’opéra dès les premières notes, prêt à suivre l’histoire captivante qui se déroulera sur scène.

L’ouverture de « La Gazza Ladra » est une pièce maîtresse musicale qui témoigne du talent incontestable de Rossini en tant que compositeur. Son utilisation magistrale de l’orchestre, son sens de la mélodie et sa capacité à créer une atmosphère vivante font de cette ouverture une expérience musicale inoubliable, dévoilant le génie créatif de l’un des grands maîtres de l’opéra italien.

Miguel (Tuba à l’OSL)
Gioachino Rossini (1792-1868) compositeur de La Pie Voleuse au programme de l'Orchestre Symphonique de Lyon

Gioachino Rossini (1792-1868)

Gioachino Rossini (1792-1868) est un compositeur italien considéré comme l’un des maîtres de l’opéra buffa (opéra comique). Il a composé plus de 40 opéras, dont certains sont restés des chefs-d’œuvre du genre, comme Le Barbier de Séville, L’Italienne à Alger ou La Cenerentola. Rossini a également écrit des opéras sérieux, comme Tancrède, Moïse ou Guillaume Tell. Il a su renouveler le langage musical de son époque en introduisant des innovations harmoniques, mélodiques et rythmiques, ainsi qu’en développant l’art du bel canto (chant beau et expressif). Rossini a exercé une grande influence sur les compositeurs romantiques, comme Donizetti, Bellini ou Verdi.

Sources :

Une réflexion sur « Ouverture de la Pie Voleuse de Gioachino Rossini »

Les commentaires sont fermés.