Archives de catégorie : Répertoire

Notre répertoire

Une nuit sur le mont chauve de Moussorgski

Oeuvre phare de notre répertoire « Classique en Russie » à la frontière de la musique de film

Modeste Petrovitch Moussorgski né le 21 mars 1839 et mort le 16 mars 1881 est un compositeur russe célèbre pour la suite pour piano « Tableau d’une exposition ».

Il rejoint le Groupe des Cinq, un ensemble de compositeurs et ardents défenseurs d’un art national basé sur la musique populaire russe,  opposés aux tendances occidentales du conservatoire officiel.
Moussorgski entremêle les genres, et ouvre de nouvelles voies que les musiciens du XXe siècle ont exploré à l’envi.

Il s’impose en maître du fantastique en musique.
Une Nuit sur le Mont chauve est un accomplissement dans ce style.

Une nuit sur le Mont chauve, Moussogski

Contrairement à une idée répandue, la Nuit sur le Mont Chauve ne raconte pas celle passée par un pou sur la tête d’un octogénaire. Cette pièce est inspirée d’une nouvelle de Nicolas Gogol, La Nuit de la Saint-Jean sur le Mont Chauve, qui met en scène le sabbat des sorcières.

« Les sorcières avaient coutumes de se rassembler sur le Mont Chauve. Elles y jouaient des farces et y attendaient leur maitre Satan. A son arrivée, elles formaient un cercle autour du trône sur lequel il prenait place, sous l’apparence d’un bouc et elles chantaient ses louanges. Lorsque Satan avait reçu suffisamment de louanges, il se transformait et donnait l’ordre de commencer le Sabbat, une grande fête démoniaque au cours duquel il choisissait quelques sorcières qui avaient retenu son attention ! »

Moussorgski aurait trouvé l’inspiration de son œuvre après une promenade non loin de Kiev. L’œuvre a été retravaillée plusieurs fois par le compositeur, avec une version chorale en 1872, puis comme interlude orchestral dans l’un de ses opéras en 1873.

En 1908, Rimski-Korsakov produit une réorchestration de cette oeuvre et c’est cette dernière qui reste la plus jouée actuellement. Fantasia, le dessin animé de Walt Disney sorti en 1940, utilise encore une autre version où le final se mêle à l’Ave Maria de Franz Schubert.

Cette pièce qui dure environ douze minutes, suit un programme établi dans l’ordre du récit :

  • Voix souterraines ;
  • Apparition des esprits des ténèbres puis de Tchernobog (divinité russe des ténèbres) ;
  • Adoration de Tchernobog ;
  • Sabbat des sorcières ;
  • Sonnerie de la cloche du village et évanouissement des apparitions ;
  • Aube naissante

Le compositeur fait preuve de génie en utilisant toute la palette possible dans la composition pour créer et nous plonger totalement dans cette atmosphère. Il réussit à faire peur juste avec de la musique.


Mais on ne veut pas vous effrayer !
Voici la fin douce de cette très belle oeuvre lors d’une de nos répétitions.

Voir cette publication sur Instagram

Pour vous souhaiter un doux week-end voici un petit extrait de la fin d’ Une Nuit sur le Mont Chauve de Moussogski. Rendez-vous le 25 Mai pour l’œuvre au complet lors de notre concert à Ainay mêlant classique et musique de film #oslyon #orchestre#symphonique #lyon #orchestresymphoniquedelyon plus d’infos 🌐 www.oslyon.fr ______________________________________ #orchestra #musician #musicien #rehearsal #repetition #violon #violin #violoncelle #cello #conductor #chefdorchestre #flute#horn #klarinet #trompette #trumpet #harp #moussorgski #montchauve ______________________________________ 🎥vidéo pour l’OSL par @al1_69 ______________________________________ #videooslyon

Une publication partagée par Orchestre Symphonique de Lyon (@oslyon) le

Retrouvez Une Nuit sur le Mont Chauve par l’Orchestre Symphonique de Lyon en concert  :

Ecoutez Une Nuit sur le Mont Chauve sur Deezer   :

En savoir plus sur Moussogski sur wikipedia

En savoir plus sur Une Nuit sur le Mont Chauve sur wikipedia